Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Attention, dragées!

Publié le par Jean-Séb

Mercredi, maman et Manou se sont rendues à un rendez-vous (presque) secret, voire clandestin. En tous cas, il semblerait qu'elles aient soigneusement choisi un jour où papa travaillait de nuit… Car papa, lui, n'était pas là! N'a-t-il pas été convié? Ne voulait-il pas venir? Il faudra que je mène mon enquête… (je demanderai à tata Mylène de m'aider, elle qui rêve de devenir détective privé!).
Bref, mecredi, maman et Manou (elles m'avaient confié à Dadou) sont allées rendre visite à l'Abbé Jean-Luc chez lui, enfin, dans la maison du Seigneur. Elle est très grande et il n'y fait pas si chaud que ça. Je le sais puisque je l'avais déjà visitée quelques jours auparavant à l'occasion de la messe pascale (au cours de laquelle j'ai été très sage, faisant la fierté de maman et Manou…). Tiens! Maintenant que j'y pense, papa était également absent ce jour-là…
Bon, j'en viens au fait: maman et l'Abbé Jean-Luc auraient convenu d'une date pour mon baptême. Je devrai enfiler ma robe blanche (tradition familiale maternelle oblige) le 18 mai. Une nouvelle étape dans ma petite vie (pas la robe, le baptême!!).
Voilà… Est-ce cette nouvelle qui me rend hilare ou la présence de mon Kiki-banque (c'est une tirelire en vrai)? Peu importe…
Charles, le petit ange.
PS: Parrain Cédric, il faudra que tu prépares un petit discours et que tu veilles à l'approvisionnement des dragées (le détective privé Mylène P. a mené son enquête et m'a certifié que les dragées jarnysois étaient succulents!).

Voir les commentaires

Bulletin de santé # 3

Publié le par Jean-Séb

[Contrairement à certaines personnes – dont une très haute placée ayant promis la transparence et la publication mensuelle d'un bulletin de santé – je m’engage à vous tenir au courant de l’évolution de ma petite santé très régulièrement.]
Bonjour à tous
Bien qu'ayant des accès poétiques (lire l'article précédant), j'ai également subi, ces derniers jours, de petits accès de fièvre… J'ai, en effet, pris froid (comme mon papa d'ailleurs). Malgré quelques éternuements, je vais aujourd'hui bien mieux. Mon vocabulaire s'est donc enrichi d'un nouveau mot: malade! Sans doute pas le plus joli que maman et papa aient prononcé depuis ma venue au monde. Mais vu le climat "océanique dégradé" (d'après papa qui aurait, selon-lui, quelques vagues souvenirs de cours de fac… A voir…) qui règne sur ma Lorraine natale, il n'y a rien d'étonnant à ce qu'un petit bout comme moi soit particulièrement sensible aux variations météo qui rythment mes journées et mes sorties!
Il paraît que c'est le printemps… Pfff!
Ces quelques soucis d'ordres physiques m'ont évidemment handicapé: monter l'escalier jusqu'au bureau de papa pour venir alimenter ce blog, était au dessus de mes forces. Mais me revoilà! Donc c'est que je vais mieux! Maman et papa ont bien pris soin de moi…
Et comme je vais mieux, je me permets de vous embrasser très fort avec une pensée particulière pour mon arrière grand-mère paternelle (re-bienvenue chez toi) et pour Ming, mon arrière grand-père maternel.
Charles, le malade pas vraiment imaginaire.P1000877.JPG

Voir les commentaires

La première gorgée de bière… et autres plaisirs lactés

Publié le par Jean-Séb

"La première gorgée! Gorgée? Ça commence bien avant la gorge. Sur les lèvres déjà cet or mousseux (or blanc lacté, lait d'esprit et de tendresse), fraîcheur amplifiée par l'écume, puis lentement sur le palais bonheur tamisé d'amertume. Comme elle semble longue la première gorgée! On la boit tout de suite, avec une avidité faussement instinctive. En fait tout est écrit: la quantité, ce ni trop ni peu qui fait l'amorce idéale; le bien-être immédiat ponctué par un soupir, un claquement de langue, ou un silence qui les vaut; la sensation trompeuse d'un plaisir qui s'ouvre à l'infini… En même temps, on sait déjà. Tout le meilleur est pris.
P1000888.JPG
On repose son verre
(on écarte doucement ses lèvres du sein de maman) et on l'éloigne même un peu sur le petit carré buvardeux. On savoure la couleur, faux miel, soleil froid. Par tout un rituel de sagesse et d'attente, on voudrait maîtriser le miracle qui vient à la fois de se produire et de s'échapper. On lit avec satisfaction sur la paroi du verre le nom précis de la bière que l'on avait commandée (ou le regard plein d'amour que vous lance maman). Mais contenant et contenu peuvent s'interroger, se répondre en abîme, rien ne se multipliera plus (jusqu'à la prochaine tétée…). On aimerait garder le secret de l'or pur, et l'enfermer dans des formules (car je sais que bientôt le biberon viendra prendre le relais). Mais devant sa petite table blanche éclaboussée de soleil (ou dans la douceur du salon ou dans la pénombre suave de ma chambre), l'alchimiste déçu ne sauve que les apparences, et boit de plus en plus de bière avec de moins en moins de joie (le croit-on car à chaque fois, c'est comme une première fois). C'est un bonheur amer : on boit pour oublier la première gorgée (où, dans mon cas, pour retrouver ces sensations unique de fusion et d'union charnelle qui nous réunies, maman et moi)".

Charles G. avec Philippe Delerm, La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules, Gallimard, 1997, pp. 31-32.
 

Voir les commentaires

Ah ! c'qu'on est bien quand on est dans son bain…

Publié le par Jean-Séb

Quoi de mieux, après un aussi long week-end de Pâques, que de se plonger dans un bon bain sous les regards bienveillants de papa et maman? Bon, évidemment, pour le moment je ne fais pas "de grosses bulles", je ne "joue pas au sous-marin" et ne "chante pas sous la mousse pour les voisins"…
Allez, je vais quand même en sortir de ce bain…
"Passe-moi la serviette, mon peignoir japonnais"
"Ah puis non c'est trop bête"
"Pourquoi j'en sortirais ?"
Pour retrouver mon Kiki et son beau ciré jaune. Celui à qui je fais la conversation – même en pleine nuit – et qui a droit à mes plus beaux sourires…
Allez, cette fois je quitte la douce chaleur de la salle de bain pour retrouver mon "lit". J'ai vraiment besoin de dormir… et maman et papa aussi!
Bisous. A bientôt
Charles, l'Alain Bernard du patit bain!
PS: Au fait, n'hésitez pas à fredonner la chanson d'Henri Salvador en lisant ce post ou plus tard, en prenant, vous aussi, votre bain. Papa me la "chante" souvent. Demandez-lui la prochaine fois que vous le croisez, il sera ravis!
Moi, en attendant d'envisager une carrière de chanteur, je vais poursuivre mon entraînement dans ma piscine olympique avant de faire un grand plouf dans la mer… à Dinard d'ici quelques mois. Mais ceci est une autre histoire.
 

Voir les commentaires

Un lundi de Pâques et de neige…

Publié le par Jean-Séb

Quel week-end! L'émotion fut d'ailleurs si forte que je crois avoir été responsable de la pire des nuits que papa et maman aient connu depuis mon arrivée parmi vous… Je dois reconnaître que je n'ai pas été l'enfant le plus sage du monde. Mais que voulez-vous? Pas moyen de trouver le sommeil… Et pour le moment, comment puis-je manifester cette insomnie – et cette impatience – autrement que par des pleurs et des cris? En tous cas, même si entre deux sanglots j'ai gratifié papa et/ou maman de mon plus joli sourire, ce matin (lundi), ils semblaient particulièrement fatigués au moment d'accueillir mamie, papy et Tristan (la maman, le papa et le frère de papa)!
Une visite que j'ai malheureusement dû écourter, victime d'une grosse fatigue. C'est que j'avais des heures de sommeil à rattraper! Mais avant de rejoindre mon berceau et Mlle Morphée, j'ai cru apercevoir par la fenêtre, une légère couche blanche. Il semblerait, d'après les dires de maman et papa, que ce soit de la neige (et que sa présence ne soit pas franchement normale en ce lundi de Pâques…). Ce fut donc un lundi de paquets de neige…
Bref, cet après-midi j'ai donc (enfin) dormi et pu me remémorer ces derniers jours afin de ne rien oublier lorsque je viendrai vous en faire part sur ce blog.
Alors, au rayon des nouvelles connaissances, j'ai rencontré, dimanche après-midi, une jeune fille tout droit débarquée de Belgique. Pour lire régulièrement ses commentaires ici, je savais qu'elle était impatiente de me "voir en vrai". Une curiosité et une envie partagées! Alors, je suis très heureux d'avoir été officiellement présenté à toi Stéphanie.
Par ailleurs, j'ai également pu échanger quelques civilités, quelques regards et quelques "mots" avec ma cousine Zoé (la fille d'oncle François-Xavier et de tata Audrey). Elle est vraiment jolie. Je pense que dans quelques temps (mois) nous allons pouvoir nous amuser tous les deux.
Évidemment cette rencontre a été immortalisée et c'est avec plaisir que je vous joins ce cliché.
Gros Bisous à tous. Je file dans mon bain!
Charles le tyran (c'est maman qui m'a nommé de cette manière la nuit dernière).
Charles la fripouille de luxe (ça c'est de la part de papa).
P1000908.JPG

Voir les commentaires

Tiré par les cheveux…

Publié le par Jean-Séb

P1000870.JPG
Un phénomène étrange s'est produit, hier, en l'espace de quelques heures. Peut-être faut-il n'y voir qu'une simple tendance au mimétisme, moi-même semant régulièrement mes bébés-cheveux (expression qui fera plaisir à Stéphanie…) dans mon berceau! Toujours est-il que tour à tour maman et papa ont perdu leur cheveux…
C'est d'ailleurs très flagrant chez papa, qui, je pense, a demandé à son coiffeur la même coupe que moi (sans la tonsure!). Quant à maman, elle est très belle avec ses "nouveaux" cheveux. Cela m'a beaucoup intrigué tout au long de la journée d'hier (mardi) et c'est avec une certaine fascination que j'ai observé ce bouleversement capilaire.
Autrement, entre deux rendez-vous chez le coiffeur, j'ai accompagné maman et Manou en ville… Quelques rayons de soleil s'étant invités au dessus de nos têtes, il fallait en profiter! J'y retourne d'ailleurs à l'instant! Je vous retrouve très vite. Des bisous à tous.
Charles et ses cheveux d'ange.

 

Voir les commentaires

Où êtes-vous?

Publié le par Jean-Séb

undefined 

Bonjour à tous… Comment allez-vous?
Avant tout, je tiens, moi aussi, à vous faire part de ma frustration. Eh oui! Bon, c'est vrai que j'exprime ce sentiment assez régulièrement et de manière… bruyante. Mais, généralement aucun de vous n'est concerné. Cette fois, c'est le cas! Oh, rien de grave, rassurez-vous. Je m'explique: je comprends votre desarroi lorsque vous ouvrez ces pages et que vous n'y trouvez pas l'article et surtout LA photo tant désirés! Il en va de même pour moi quand je n'ai pas de commentaires croustillants à me mettre sous la dent (enfin façon de parler, car question dentition, c'est encore le calme plat…).
Alors n'hésitez plus! Lâchez-vous (dans la mesure du raisonnable)! Faites vivre, vous aussi, ce blog!
Charles la petite teigne à capuche!

Voir les commentaires

Le patient anglais

Publié le par Jean-Séb

undefinedSamedi 15 mars 2008. 13h30. Je dois faire vite. Papa et maman sont persuadés que je dors paisiblement dans ma chambre. Or, comme vous l'avez deviné, je me suis à nouveau glissé devant l'ordinateur de papa afin de vous livrer les dernières nouvelles.
Elles ne sont guère nombreuses. Mais je sais que beaucoup d'entre vous les attendent fébrilement chaque jours.
Commençons par mon petit bras droit. Non seulement Elisabeth, ma kiné, m'a couvert de louanges ("il est de plus en plus beau", je la cite), mais je fais surtout des progrès de plus en plus spectaculaires. Et, pour la première fois, j'ai tenu toute la séance sans faire preuve d'une quelconque impatience. J'ai d'ailleurs lu une certaine fierté dans les yeux de papa et maman. (Une patience et un flegme bien britannique. Mon prénom n'y est sans doute pas étranger. D'ailleurs n'hésitez pas à demander à Parrain Cédric de prononcer mon prénom… à l'anglaise!).
Autrement, au regard du "superbe" temps qui s'est invité sur ma Lorraine natale depuis quelques jours, les sorties se font assez rares. Mais nous (maman, Manou et marraine Marie) avons toutefois bravé le vent et la pluie, jeudi, pour faire un petit tour au centre ville de Metz (je commence d'ailleurs à y avoir mes petites habitudes). Juste avant cette petite escapade, j'ai eu la chance d'être habillé par ma Marraine Marie, qui visiblement adore s'occuper de moi. C'est plutôt bon signe, quelques jours seulement après que Parrain Cédric m'ai donné mon bain avec papa. Je crois que papa et maman ont fait le bon choix en les choisissant tous les deux.
Des bisous.
Charles, made in England... 
PS: pour prouver ma nouvelle inclinaison pour l'Angleterre (un futur héritage que je dois à papa et maman), je vous présente ci-contre, et en exclusivité mondiale, mon tout nouveau T-shirt de The Smiths (avec Morrissey en photo s'il vous plait!). Certains comprendrons rapidement pourquoi papa m'a confectionné ce T-shirt. Pour les autres, je vous invite à découvrir ce groupe des années… 1980. Maman était à peine née!

Voir les commentaires

Petites confidences entre amis

Publié le par Jean-Séb

Entre deux séries de shooting (officielles ou non), je me tourne à nouveau vers vous. J'espère que vous allez tous bien. Personnellement, je crois pouvoir user de l'expression consacrée : je me porte comme un charme. Mes expressions (de visages) se multiplient passant de la moue dubitative au large sourire, de la petite bouille toute triste et pleine de désespoir à la grosse colère, etc. Papa et maman semblent apprécier le "spectacle". 
Autrement, pas grand chose de neuf… Il faut dire que la grisaille ambiante – associée à la violence du vent et à une pluie qui semble particulièrement heureuse d'avoir trouvé refuge sur Metz – n'incite pas à la ballade. Du coup, je passe beaucoup de temps à la maison. Cela dit, je ne me plains pas. A défaut de parader dans mon bolide noir "Bébé confort" dans un parc... naturel, je m'initie aux discours philosophiques avec mes pelluches et animaux de compagnie en tout genre… dans mon parc de salon. Je parle beaucoup parait-il (serait-ce un gène transmis par maman??).
Hier (mardi), tata Mylène et Parrain Cédric sont venus diner. Avant que nous passions à table (moi le premier...), Cédric et papa m'ont donné mon bain. Ensuite, j'ai "joué" quelques minutes avec les personnages de la Maison de Noémie avant de plonger dans les bras de Morphée.
Voilà pour les (maigres) nouvelles.
Oh, j'apperçois un rayon de soleil! Peut-être une ballade en vue? Je file demander à maman. Je vous laisse. Plein de bisous.
Charles le petit bavard illustré.
PS: je fais de gros bisous à mon arrière grand-mère (la grand-mère de papa). Je lui souhaite un bon rétablissement. Et ne n'inquiète pas pour tes séances de kiné. Crois-moi, c'est du gâteau. GROS BISOUS.P1000813.JPG

Voir les commentaires

Papa (razzi)

Publié le par Jean-Séb

J'espère que vous me pardonnerez (à nouveau) ces quelques jours d'absence. En effet, j'ai décidé de me faire discret afin d'échapper aux objectifs des photographes. Car il ne se passe pas une journée sans qu'un papa (razzi) tente de me voler le portrait. Ils me poursuivent jusque dans mon lit (pièce à conviction n°1 ci-dessous). Ah! la vie de bébé n'est vraiment P1000822.JPGpas de tout repos… Charles le traqué.

Voir les commentaires

1 2 > >>