Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est si bon…

Publié le par Jean-Séb

Tout cela n'est peut-être pas très chronologique (pas un mot à mon historien de papa), mais avant d'affronter le petit monde médical, mercredi matin, tout un long week-end s'est passé. Si je vous ai déjà narré l'épisode du marché, l'après-midi de dimanche, et, par contre, tombé aux oubliettes! Et pourtant, ce fut – presque – la vie de château!
Un grand soleil, une belle terrasse (place Saint-Jacques), plein de choses et de gens à observer dont maman, papa ainsi que… Tata Mylène (et ses toutes nouvelles lunettes, tout comme moi) et Parrain Cédric. Un peu de Farniente n'a jamais fait de mal…Nous nous sommes ensuite baladés tous les quatre, Cédric prenant le plus souvent les commandes de ma poussette. Avec, au programme, une parenthèse romantique du côté du jardin d'amour, derrière le temple protestant. Mais aucune protestation en vue! Au contraire!
Ensuite, papa devant (encore) nous abandonner pour rejoindre (encore) son travail, j'ai poursuivi mon escapade du côté du parc de la Seille en compagnie, cette fois, de Dadou, Manou, Tonton François-Xavier et ma cousine Zoé. Nous avons d'ailleurs "joué" ensemble durant quelques minutes… Bref, un beau dimanche…
Charles, le bucolique

 

Voir les commentaires

Bulletin de santé # 5

Publié le par Jean-Séb

[Contrairement à certaines personnes – dont une très haute placée ayant promis la transparence et la publication mensuelle d'un bulletin de santé – je m’engage à vous tenir au courant de l’évolution de ma petite santé très régulièrement.]
Quatre mois… et un passage obligé chez Mme Racle, ma pédiatre. Rendez-vous fut donc honoré, ce matin (mercredi). Avec, en préambule, un "c'est super" devenu de circonstance! Je crois que Mme Racle m'aime bien. Rien de plus normal vous diraient, modestement, maman et papa… d'autant qu'une nouvelle fois j'ai été sage comme un image. Sourires, observation poussée de la pièce (il semblerait que le mot exact soit cabinet) et aucune manifestation de contrariété. Ou si peu… Peut-être une ébauche – très très courte – de grimace lors de mon deuxième vaccin. Et encore!
Le premier, par contre, ne m'a fait ni chaud, ni froid. Non pas que cela soit devenu subitement agréable de subir l'agression de l'aiguille, mais est-ce la force de l'habitude ou tout simplement le fait que je grandisse, toujours est-il que je me suis comporté comme "un grand". Au sens propre du terme, comme au sens figuré d'ailleurs. Car les verdicts de la toise et de la balance sont implacables: je mesure 62 cm pour 6,8 kg!  Pas mal, hein?
Autrement, il paraît que je suis toujours très tonique, toujours aussi "mignon" et que mon état de santé général soit parfait!
Un diagnostique conforté quelques heures plus tard à l'occasion de mon passage entre les mains d'Elisabeth, ma kiné (et oui, le thème de ma matinée était pour le moins hospitalier). Mon bras droit n'a jamais été aussi mobile, mon cou également et, pour couronner le tout, je n'ai absolument pas pleuré durant toute la séance. Je grandis je vous dis!
Bref, tout va bien! Je vous embrasse.
Charles, petit "tonique-truand"…
PS: papa ne cesse de me répéter que je suis une "petite crapule". Truand, crapule, la preuve en image donc!

Voir les commentaires

Les quatre Glorieuses

Publié le par Jean-Séb

Alors que je dormais paisiblement (je commence doucement, mais sûrement à – selon l'expression consacrée – faire mes nuits), j'ai passé, mardi à 01h00, le cap des quatre mois!
Même s'il est encore un peu tôt pour faire un bilan, je me dois de vous éclairer, fidèles lecteurs, de tout ce que j'ai pu apprendre, découvrir et apprécier durant ces premières semaines parmi vous! Et dire que cela ne fait que commencer…
- Une chose est certaine: maman et papa ont démontré qu'ils étaient toujours prêts à se mettre en quatre pour moi… sans pour autant se plier à toutes mes volontés et à tous mes caprices (un peu de discipline, hein, Dadou?).
- Depuis quelques jours, maman et papa me permettent de grimper, quatre à quatre, les quatre étages nous menant à nos appartements… Enfin, confortablement installé dans leurs bras, je peux voir leurs efforts et admirer le "paysage".
- Mon entourage ne comprend pas que quatre pelés et deux tondus… Jour après jour, ils sont de plus en plus nombreux à venir partager mon quotidien (famille, amis, peluches, jouets, robots sagement installés sur la porte de ma chambre...). Vous en savez quelque chose, vous qui me rendez visite sur ce blog!
- Petit breton, je le suis par mes origines maternelles. Mais le quatre-quart n'est pas encore pour moi! Non pas que j'ai une dent contre ce gâteau typique, mais pour le moment, les petites dégustations lactées offertes généreusement par maman (plus de quatre fois par jour d'ailleurs) comblent mes sens et mon estomac! Et puis… je n'ai pas encore de dents de toute façon! Cela ne m'empêche pas de manger… comme quatre!
- Une chose que j'ai pu découvrir depuis mon arrivée au domicile parental, c'est que rester cloîtrer entre quatre murs n'étaient pas des plus réjouissant, pour moi comme pour maman et même papa! Alors régulièrement – et vous suivez ces aventures via ce blog – nous filons aux quatre coins de Metz en attendant de partir à la découverte du monde entier…
- D'ailleurs au cours de ces sorties j'ai pu m'apercevoir que la Lorraine (la région, pas maman) était l'illustration parfaite de ce que Vivaldi (que maman m'a fait écouter) appelle les "Quatre Saisons". Le seul problème, c'est qu'en seulement quatre mois, j'ai appris à appréhender, tour à tour, l'hiver, l'automne, le printemps et l'été. Y'a plus de saison, ma bonne dame!
- J'ai entendu dire, la semaine dernière, que papa était un redoutable adversaire dans les courses à quatre pattes (c'est son papa qui me l'a dit). Même si je n'ai pas encore débuté mon entraînement de façon très intense, j'ai prouvé à maman, ces derniers jours, que j'étais s
ur la bonne voie: je parviens désormais à ramper sur elle pour lui couvrir le visage de bisous… et de bave (mais de la bave pleine d'amour).

Allez, à un de ces quatre
Charles, quatre mois!

Voir les commentaires

Pas d'économie de marché

Publié le par Jean-Séb

Bien que parvenant à me hisser sur mes deux pieds, au prix d'un équilibre parfois instable, je ne suis pas encore un adepte de la marche… Rien de plus normal me direz-vous. Je n'aurai que quatre mois demain (mardi 29 avril)!
Alors, à défaut de vous parler de marche à pieds, je vais pouvoir vous raconter mes "premiers pas" sur le marché (tout ça n'est qu'une simple histoire sémantique...).
En effet, samedi, maman ayant la certitude que le soleil ne prendrait pas ses pieds à son cou, une petite sortie matinale s'est imposée d'elle-même. Restait à convaincre papa de quitter les bras de Morphée, à peine 3h30 après leurs retrouvailles (papa était, en effet, rentré très tôt cette nuit là; mais il avait une bonne excuse: il "fêtait" le départ vers Montpellier de Pierre T. et Nathalie B.; j'en profite pour les embrasser très fort…). 

Et contre toute attente, papa a posé ses deux pieds en dehors du lit, filé sous la douche, et hop! direction le marché. Et là.... festival de couleurs, d'odeurs, de bruits. Un nouvel univers que j'ai pu observer à loisir puisque depuis ce jour-là le landau a cédé sa place à une poussette. Vision périphérique garantie! A l'issue de cette ballade auditive, visuelle, tactile, olfactive, une petite pause gustative n'était pas de trop. Un arrêt au stand effectué au Strapontin, que Papa avait quitté quelques heures auparavant! Au menu, café et jus d'orange pour maman et papa et lait maternelle pour moi. Le tout sous un soleil éblouissant.
Bref, une première parfaitement réussie. Alors, autant vous le dire, dorénavant, plus question de faire l'économie du marché! (et peu importe le volume-horaire de sommeil de papa…). Ces petits plaisirs n'ont pas de prix.
Bisous.
Charles, apprenti maraîcher.

Voir les commentaires

L'esprit de famille

Publié le par Jean-Séb

Un phénomène étrange a, une nouvelle fois, eu lieu… Une semaine durant, ni Dadou et surtout pas Manou (le papa et la maman de maman pour ceux qui ne suivent pas) n'ont gravi les quatre étages de notre immeuble pour me rendre visite… J'avoue m'être un peu inquiété, même s'il est vrai que Marraine Marie, pour le coup, a pris le relais en s'installant pratiquement chez nous durant ces quelques jours… Un plaisir puisqu'elle s'est (à nouveau) beaucoup occupée de moi, m'a changée, prise dans ses bras, câlinée, promenée et parfois… laissée pleurer au profit de la télé…
Bref, dimanche, vers 19h30, les Bretons (ils étaient chez Ming et Minnie) ont refait leur apparition, crêpes et araignée de mer dans le baluchon. J'ai cru comprendre qu'ils étaient de retour d'un périple au pays de mes ancêtres (du côté de maman en tous cas). Une contrée lointaine dont papa et maman devraient me faire découvrir les charmes cet été. Affaire à suivre.
(Re) bref… Ils étaient donc là et j'ai assisté à leur festin, après avoir pris mon bain en compagnie de Marraine Marie.
Autres personnes qui avaient "disparu" de mon champ visuel naissant (mais o combien développé), mamie, papi et Tristan (encore une précision pour ceux qui ne suivent toujours pas: la maman, le papa et le frère de papa). Nous avons passé la journée chez eux, lundi, et pour une fois, j'ai été très sage. Quelques sourires ont même été apperçus…
Deux jours au milieu de ma famille (enfin une petite partie d'entre elle. Car, vous, qui me lisez en ce moment, je tiens également à vous voir, revoir, rencontrer… dans les plus brefs délais).
Bisous.
Charles, le héros de la famille

 

Voir les commentaires

La foule

Publié le par Jean-Séb

Vendredi 18 avril. La cave des Trappistes (la "cantine" de papa, qui vient de rouvrir après quelques semaines de travaux). Il est environ 13h30. Papa est attablé au milieu de ses amis et collègues de travail. Il termine tranquillement son fromage et son verre de rouge… Un regard vers nous (maman et moi) et son visage s'illumine encore un peu plus. Les rayons de soleil inondant (enfin) notre bonne ville de Metz ont , en effet, eu raison des dernières hésitations de maman. On rejoint donc papa et sa bande. Et si papa est visiblement chez lui "chez Laurent", maman ne semble pas en reste. Bisous par ci, bisous par là... Et puis vient mon tour:

"Je revois la ville (les Trappistes) en fête et en délire
Suffoquant sous le soleil et sous la joie
Et j'entends dans la musique, les cris, les rires (et l'aspirateur dont le son ne cesse de vombrir depuis les cuisines)
Qui éclatent et rebondissent autour de moi
Et perdu parmi ces gens qui me bousculent (se bousculent pour me voir, me prendre dans leurs bras)
Étourdi, désemparé (curieux), je reste là (et j'observe ce manège… à moi)
Quand soudain, je me retourne, (elle) se recule
Et la foule (Cédric B., Barbara T., Pierre T., Nathalie B., Xavier L., Laurent, Anne, Yannick…) vient me jeter entre (leurs) bras."

Charles, le petit piaf

PS: après le bain de foule… un bain réparateur… (ci-dessous).

Voir les commentaires

Rires et chansons

Publié le par Jean-Séb

Je profite d'un petit moment de répit au beau milieu de mes très nombreuses activités (chaque jour me permet d'en découvrir une autre…) pour venir poser mes petits doigts sur le clavier de l'ordinateur de papa. Je n'ai plus une minute à moi, d'autant que le soleil commence doucement à pointer le bout de son nez…
J'ai ainsi été invité à partager l'après-midi shopping de maman et Marraine Marie (hier, mercredi). J'ai cru comprendre que Marie voulait s'acheter des chaussures. Au final, maman et Marraine sont rentrées avec des bracelets… Allez comprendre! Quoi qu'il en soit, j'ai bien profité de cette belle ballade ensoleillée. Car depuis quelques semaines, ma Lorraine natale (la région, pas maman) est plongée dans une grisaille déconcertante!
Je vois bien que cela désole maman et papa dont les plans de bataille sont contrariés. Sous la pluie, la fête est évidemment moins folle! Alors, pour les réconforter, j'ai décidé – en accord avec l'ensemble de ma petite armée de jouets – qu'il fallait les occuper. Au programme: sourires dès le réveil; grande conversation avec mes peluches (mes Kikis en particulier), mais surtout avec maman et papa… Et je dois dire que cette semaine a été particulièrement plaisante. Entre deux sourires, j'ai même réalisé l'ébauche de plusieurs éclats de rire. Quant à maman, elle m'a raconté plein d'histoires et chanté de belles chansons (papa aussi m'a fait profiter de son "joli brin de voix", mais les paroles de ses chansons sont pour le moins bizarre. Qu'importe, cela me fait rire)!
Alors voilà! Une belle semaine s'achève et je voulais vous faire partager ce petit bonheur.
Bisous
Charles le malicieux. 

Voir les commentaires

Overbooké

Publié le par Jean-Séb

Bonjour à tous,
Ne vous inquiétez pas, je ne vous ai pas oublié et je n'ai jamais eu l'intention d'abandonner ce blog (je ne tiens pas à être à l'origine d'une révolution…).
Non, la raison de mon absence ces derniers jours est très simple: mon emploi du temps est particulièrement rempli. Voici en quelques mots les diverses activités exercées par votre jeune et petit serviteur:
- Découverte de mes mains (qui demande de longues, très longues périodes d'observation).
- Ballades en ville (quand le temps le permet)
- Ballades à la campagne (quand le temps le permet)
- Soirée(s) chez parrain Cédric et tata Mylène.
- Manifestations nocturnes afin de vérifier que papa et maman sont bien là.
- Longues discutions philosophiques avec tous mes amis et avec maman et papa.
- Entraînement quotidien au sein de ma piscine olympique.
- Séance d'essayage et défilé de mode avec maman.
- Tour de chant pour mes amis en peluche et en plastique.
- Rendez-vous chez Elisabeth, ma kiné.
- Entraînement intensif pour battre le record du monde de l'extraction de chaussettes (je suis en bonne voie...)
- Découverte à temps partiel de mon grand lit.
- Siestes.
- Repas.
- Siestes.
- Repas …
- Séance de photo avec marraine Marie (il faut être à la hauteur je vous le dis). Mais jugez vous-même du résultat sur la photo ci-jointe.
- etc.
Ceci est une liste non exhaustive de mes activités de ces derniers jours. Je vous demande donc de bien vouloir pardonner mon absence. Je vais faire en sorte que cela n'arrive plus.
Bisous.
Charles, the working baby

Voir les commentaires

Le chanteur

Publié le par Jean-Séb

Je m'présente, je m'appelle Charly
J'voudrais bien réussir ma vie, être aimé (je n'ai pas de soucis de ce côté là)
Etre beau (d'après papa et maman, c'est le cas) gagner de l'argent (j'ai encore un peu de temps devant moi)
Puis surtout être intelligent
Mais pour tout ça il faudrait que j'bosse à plein temps

J'suis chanteur, je chante pour mes copains (le petit chien jaune, Kiki bank, Sophie la Girafe, etc...)
J'veux faire des tubes et que ça tourn
e bien, tourne bien
J'veux écrire une chanson dans le vent
Un air gai, chic et entraînant
Pour faire danser dans les soirées de Monsieur Durand

Et partout dans la rue … A partir de là, maman et papa préfèrent que je patiente quelques années pour découvrir la suite…
Bisous à tous mes fans
Charles, la pop star

Voir les commentaires

The player

Publié le par Jean-Séb

Bonjour!
Je pense que cela n'a échappé à personne, mais le 29 mars (samedi dernier donc) j'ai passé le cap des trois mois! Le temps passe bien vite… Pour fêter ça, maman m'a offert une petite visite express en ville. Le lendemain midi, j'ai été invité à "partager", en compagnie de maman et papa, le repas de Dadou, Manou et marraine Marie. Cette dernière s'est beaucoup occupée de moi. Dadou et Manou ont également joué avec moi, avant que je ne plonge dans les doux bras de Morphée.
Lundi, alors que papa était au travail, nous avons, maman et moi, passé un après-midi très ludique. Au programme: diverses conversations et commentaires en tout genre avec Kiki-banque; petites (et grandes) histoires racontées par maman; le lapin orange, Winnie qui fait du bruit, le grand crocodile (qui s'il le veut peut se couper en plusieurs morceaux), la girafe Sophie (voir la photo), ainsi que tous les membres de la maison de Noémie ont évidemment étaient conviés à cette grande manifestation festive! Un bonheur.
Mardi, j'ai accompagné maman et papa au Strapont
in (ma deuxième visite dans ce café) en début d'après-midi. Nous sommes allés prendre le café avec les collègues – et surtout amis – de papa. Du coup, j'ai revu Pierre (qui était venu me voir à la maternité), mais surtout, j'ai enfin fait la connaissance de Cédric, de Thomas, de Nathalie et de Xavier! On a même passé un peu de temps en terrasse à papoter (eh oui! il fait beau, parfois, à Metz). Ensuite nous nous sommes baladés en ville quelques heures durant lesquelles j'ai bien dormi. Résultat, cette nuit (de lundi à mardi), j'ai eu beaucoup de mal à trouver le sommeil… tout comme maman et papa (mais chuuuuuut).
Bisous à tous
Charles, l'ami des animaux… en plastique et en peluche.

Voir les commentaires

1 2 > >>