Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Guy, mon premier mot en passant…

Publié le par Jean-Séb

J'en ai fait allusion lors de mon dernier article. Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps. Voici donc, Mesdames et Messieurs, en exclusivité mondiale: Guy! C'est mon nouvel ami… en peluche. Bien plus imposant que les autres vous en conviendrez! C'est un cadeau de tata Mylène et parrain Cédric. Il est beau n'est-ce pas? Vous comprenez aussi pourquoi j'estime avoir aujourd'hui un adversaire à ma "taille" lorsqu'il s'agit de "lutter".
En vrai, Guy est tout doux. Il m'arrive même, à l'occasion, de m'endormir dessus…
Au fait, vous vous demandez sans doute pourquoi cet énorme chien se prénomme Guy? C'est moi qui lui ait donné ce nom. En le voyant débarquer jeudi dernier, les seuls mots qui me sont venus étaient: gui...gui...gui...! Et voilà!
Je vous embrasse.
Charles, petit dresseur canin.

Voir les commentaires

Mes JO à moi

Publié le par Jean-Séb

Je suis désolé de vous avoir laissé sans nouvelles si longtemps. Mais il s'avère que j'ai une excellente excuse. Si, si... Pendant que des milliers d'athlètes courent après une médaille olympique du côté de Pékin, moi, je peaufine, de façon intensive, ma préparation. Au programme:
- L'haltérophilie. Un sport de force nécessitant la maîtrise d'une technique particulière, de la vitesse, une bonne dose de souplesse ainsi qu'un soupçon de coordination et d'équilibre. Et c'est de ma chaise haute que j'exerce mes nouveaux talents de petit homme fort. Avec mes petits bras musclés, je tente, chaque jour, de soulever cette maudite tablette (qui fait son poids), et ce, avant, pendant et après mes repas…
- La natation. Papa et maman m'ayant plongé dans une piscine olympique dès mon arrivée à la maison, il était évident que la natation allait devenir rapidement ma spécialité. Vous avez d'ailleurs déjà eu quelques aperçus de mes exploits aquatiques grâce à ce blog. Plongeons, immersion, battements intensifs des jambes et des bras, tout y passe! Un vrai petit Alain Bernard.

- La gymnastique artistique. Les roulés-boulés n'ont plus aucun secret pour moi. Dans mon lit, dans mon parc ou sur le canapé j'expérimente chaque jour une nouvelle figure. Il ne me reste plus maintenant qu'à tenter de maîtriser mes sorties. Les chutes sont, en effet, encore nombreuses. C'est le métier qui rentre paraît-il.
- Le 100 mètres. La discipline reine. Pas question de passer à côté. Encore fallait-il que je puisse acquérir une technique me permettant d'avaler la ligne droite… Alors je me suis lancé… Eh oui! Depuis cette semaine, lundi dernier (18 août) très exactement, je "marche" à quatre pattes! Et de jour en jour je gagne de la vitesse!
























- La lutte. Une discipline peu connu du grand public. Pourtant, moi, je la pratique depuis près de huit mois. Et pour le moment, je n'ai rencontré aucun adversaire à ma hauteur. Dino (mon dinosaure en peluche) peut en témoigner. Mais parrain Cédric et tata Mylène ont peut-être trouvé celui qui va me poser de réels problèmes. Il s'agit de Guy… Je ne vous en dis pas plus pour le moment…
- L'escalade. Jusqu'ici, je n'avais trouvé à mon lit qu'une seule et unique fonction: m'accueillir pour dormir et ainsi récupérer de tous les efforts consentis à l'entraînement. Pourtant, en y regardant de plus près, je me suis rendu compte qu'il pouvait se muer en mur d'escalade. Pour ma plus grande joie. Pour la plus grande crainte de papa et maman… Car, si je me déplace désormais à quatre pattes, je parviens aussi à me mettre debout tout seul… Pratique pour escalader mon lit et mon parc!

Bisous olympiques à tous.
Charles, petit médaillé d'or.

PS1: papa et maman réalisent régulièrement des contrôles anti-dopages qui se révèlent évidemment tous négatifs. Je ne prends aucune substance illicite. Maman et papa ne me donnent que des bonnes choses!

PS2: je sais que vous attendez tous avec impatience le récit de mes aventures bretonnes. Cela va venir. Mais la priorité reste l'actualité. Et l'actualité, ce sont les JO et mes premiers "pas" à quatre pattes.

Voir les commentaires

Le cinquième élément

Publié le par Jean-Séb

Comme promis depuis des semaines, voici mon "petit carnet de voyage".

"
Ils ont des chapeaux ronds
Vive la Bretagne
Ils ont des chapeaux ronds
Vive les Bretons
"

Il semblerait que ces paroles soient issues d'une chanson populaire bretonne… Je crois effectivement avoir entendu, au cours de mon séjour breton, quelqu'un fredonner cet air. Pourtant, dans les faits, je n'ai pas eu le loisir de croiser d'autochtones coiffés de l'un des ces fameux chapeaux. Non. En tout cas, moi, c'est avec un bob immaculé (suppléé à l'occasion par son homologue bleu), solidement vissé sur ma tête que j'ai bravé les éléments: l'eau, l'air, la terre, le feu, et ce du 13 au 31 juillet 2008.
L'eau. Un élément que j'ai apprivoisé depuis maintenant près de huit mois. Jusqu'à présent, c'était dans ma fameuse baignoire olympique. Alors vous comprendrez aisément que c'est avec un peu de réticences que j'ai plongé mes petits pieds délicats dans l'eau salée. En tout cas la première fois. Car une fois l'effet de surprise (elle est quand même bien froide cette eau, et ce, malgré ce que veut bien nous faire croire Minnie…), c'est avec une certaine délectation que j'y ai plongé les pieds, parfois jusqu'au genou! C'est une première étape… L'an prochain, hop! je plonge!
L'air. Voilà un élément vraiment surprenant et surtout très présent en Bretagne. Si le vent qui m'a carressé le visage à l'occasion me faisait beaucoup rire, il semble également avoir des vertus, comment dirai-je, assoupissante… Ah! la vie au grand air, il n'y a que ça de vrai. D'autant que régulièrement maman m'a demandé de profiter du "bon air marin". Elle ne s'en doute peut-être pas, mais à vous je peux le dire: je m'en suis mis plein les narines!!!!
J'ajouterai également que c'est grâce à ce vent qu'une expression très en vogue en Bretagne – et particulièrement au sein de la famille de maman – prend tout son sens: "Ça va se lever!" Pour les non-initiés, c'est de cette manière que les Bretons tentent de se rassurer lorsque les nuages deviennent trop présents!
La terre. Avant de pouvoir plonger mes petits pieds dans la mer, j'ai goûté, avec délice, au sable. Chaud, salé, mouillé parfois… Une nouvelle sensation, encore une!
Le feu. Ne vous inquiétez pas, aucun incendie n'est venu contrarier nos vacances. Ce feu dont il est question, c'est bien entendu le soleil. Un astre qui a éclairé notre séjour. Un brin surprenant? Pas du tout! Il fait BEAU en Bretagne. J'ai d'ailleurs pris des couleurs même si maman et papa ont toujours veillé à me couvrir la tête et à me protéger du rayonnement du soleil (parasole et crème solaire).

Voilà donc les quatre éléments qui m'ont accompagné tout au long de mon séjour breton. Le cinquième? Je vous laisse deviner…
Bisous salé.
Charles, petit plagiste.

Voir les commentaires

Bulletin de santé # 8

Publié le par Jean-Séb

[Contrairement à certaines personnes – dont une très haute placée ayant promis la transparence et la publication mensuelle d'un bulletin de santé – je m’engage à vous tenir au courant de l’évolution de ma petite santé très régulièrement.]
Même les bonnes choses ont une fin! Surtout les bonnes choses d'ailleurs. C'est l'une des leçons que j'ai retenue de mes premières "grandes vacances" loin, très loin, de ma Lorraine natale. C'est ainsi que quelques jours seulement après notre retour à Metz, maman et papa m'ont une nouvelle fois invité à rendre une petite visite à Mme Racle, ma pédiatre. Je l'aime beaucoup Mme Racle, mais je ne suis plus dupe (j'ai eu sept mois, je ne suis plus un bébé…): lorsque maman me colle un patche anti douleur quelques heures avant de prendre la direction de la clinique Claude Bernard, je sais exactement ce que cela signifie: piqûre!
Et je ne me suis pas trompé: un vaccin contre l'hépatite était bien au rendez-vous!!! J'avoue avoir fait vibrer mes cordes vocales, histoire de prouver à Mme Racle que de ce côté là, tout était OK… Comme le reste, d'ailleurs.
Je poursuis ma croissante tout à fait normalement puisque je fait 67 cm pour 7,5 kg et que ma cinquième dents commence, doucement, mais sûrement, à percer… A noter également que je me tiens assis tout seul et que je tente, tant bien que mal, de me déplacer à quatre pattes…
Bref, je me porte comme un charme!
Charles, petit soprano.
PS: cet article est le 100e publié sur ce blog.

Voir les commentaires