Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un, deux, trois !

Publié le par Jean-Séb

Trois ans ! Une grande fierté. Ce 29 décembre 2010, alors que la journée venait à peine de débuter, j'ai crié à qui voulait bien l'entendre que c'était "mon niversaire". Mais ne vous fiez pas à cette petite scorie orthographique. J'ai trois ans, et mon langage ne cesse de progresser. Certes, quelques "gentils" dérapages sont parfois au programme (répondre à papa qui s'apprête à me gronder : "Oui, je sais papa, je suis relou", n'est pas ce qu'on attend d'un apprenti-linguiste; mais je peux vous assurer que cela a bien fait rire maman et papa, qui, du coup ne m'a pas disputé).
Il n'empêche, désormais je parviens à me faire comprendre par la majorité des personnes croisant mon chemin. Même à l'école, avant les vacances de Noël, ma langue s'est déliée (progrès à confirmer à la rentrée). En attendant, j'ai donc célébré dignement "mon niversaire". Au programme de nouveaux beaux cadeaux, jus de fruit et gâteau au chocolat... Sans oublier les indispensables bougies (bleues évidemment) qui n'ont pas résisté longtemps.
Charles, trois à la suite...


P1070213.JPG

P1070210.JPG

P1070226.JPG

P1070229.JPG

Voir les commentaires

Noël blanc... et en couleurs

Publié le par Jean-Séb

Certes, je n'affiche pas encore l'enthousiasme de Charles. Il n'empêche, mon deuxième Noël m'a procuré d'immenses joies. D'autant que le Père Noël a été très généreux avec mon grand frère et avec moi. Mais trêve de grands discours. Je vous propose plutôt de découvrir à travers ces quelques images nos jolies frimousses comblées.
Des bisous à toutes et à tous.
Caroline, un divin enfant.

Voir les commentaires

Parrain, Marraine... et compagnie

Publié le par Jean-Séb

Noël approche à grands pas. La preuve, un beau et majestueux sapin se dresse dans notre salon, la neige a envahi notre jardin, l'entrée de la maison (même les rues) et les chants de Noël ont remplacé mes traditionnelles comptines (et Morrissey) dans le lecteur de CD.
Bref, tout est prêt pour accueillir le Père Noël et sa fameuse hotte remplie de cadeaux. Il me l'a promis voici quelques jours lors de son passage à l'école. Si, si, j'ai eu la chance de le rencontrer en chair et en os...
En attendant sa visite (dans la nuit du 24 au 25 décembre alors que je serai plongé dans un doux et profond sommeil), d'autres personnes sont venues à notre rencontre. A commencer par Stéphanie, la marraine de Caroline, tout droit débarquée de son Italie d'adoption. Et les bras chargés de cadeaux...  Entre temps, ma marraine, Marie, profitant de la trêve de Noël, n'a pas manqué de quitter Nancy pour venir faire sa petite excursion (en compagnie de Manou et Dadou)  du côté de chez nous. Quelques jours plus tard, mon parrain Cédric, accompagné de Laetitia, quittaient leurs lointaines contrées parisiennes afin de poser leurs valises à la maison. Câlins, bisous, cadeaux, "quelques" verres de vin (pour les adultes) étaient, notamment, au menu.
Après une bonne nuit de sommeil (enfin, me concernant ainsi que Caroline), ma sœur et moi sommes allés passer la journée chez Manou et Dadou, pendant que Cédric, Laetitia, maman et papa rejoignaient Pierre et Nathalie (les Angevins venus effectuer leur traditionnelle visite de Noël), Cédric B., Thomas (le vrai, toujours pas la locomotive), Jean-Michel et Xavier. En début de soirée, Caroline et moi-même sommes allés à la rencontre de ce petit monde. Apéro "autour du zinc" au programme... Et les festivités ne font que commencer...
Gros bisous à tous.
Charles, petit garçon très très sage (c'est un message pour le Père Noël).

PS : Tristan, le parrain "Chinois" de Caroline ne nous oublie évidemment pas. Pour le moment, nous communiquons par mails, mais ma petite sœur va enfin le rencontrer fin janvier.

P1070093.JPG

P1070100.JPG

P1070101.JPG

Voir les commentaires

Valentine, c'est ma cousine !

Publié le par Jean-Séb

Je viens à peine d'avoir un an. Je ne suis pas très grande... Et pourtant ! A l'occasion de la visite de Christophe (le frère de maman) et Pascaline (l'amie de Christophe), j'ai fait la connaissance de plus petit que moi. J'ai nommé Valentine (la fille de Christophe et Pascaline donc), trois mois.
Valentine, c'est ma cousine ! Car la famille ne cesse de s'agrandir. Si j'en crois mes petits doigts (qui, comme le prétend Charles, peuvent facilement faire office de calculatrice), je compte deux cousines (Zoé et Valentine) et un cousin (Hugo : lui aussi plus petit que moi...).

Caroline, une grande petite fille.

P1070032.JPG

Voir les commentaires

Cheveux d'ange...

Publié le par Jean-Séb

Silence, ça pousse ! Doucement mais sûrement. Il n'est pas encore question de prendre rendez-vous chez le coiffeur, mais ma masse capillaire devient, comment dire, intéressante... Bien que la météo actuelle m'oblige à cacher régulièrement cette abondante chevelure sous un bonnet, il est désormais indispensable d'en prendre le plus grand soin. Et quoi de mieux qu'un bon shampoing ? Jusqu'à présent, c'est maman  et papa qui s'occupaient de cette tâche (pas du tout ingrate). Mais depuis peu, Charles prend, à l'occasion, le relais. Et comme souvent, la preuve en image...
Caroline, parce que je le vaux bien...

P1060978.JPG

Voir les commentaires

Bulletin de santé # 18

Publié le par Jean-Séb

Contrairement à certaines personnes – dont une très haute placée ayant promis la transparence et la publication mensuelle d'un bulletin de santé – je m'engage (tout comme Charles)  à vous tenir au courant de l'évolution de ma petite santé très régulièrement.

Peut-être venez-vous de lire le témoignage de Caroline concernant son difficile passage entre les mains du Docteur Racle. Elle a pleuré, certes, mais, croyez-moi (je suis passé par là il n'y a pas si longtemps), ce n'est pas une partie de plaisir que ces vaccins...
En tous cas, comme vous l'a suggéré ma belle petite sœur, j'ai passé ma visite dite "des trois ans" avec succès. Pas de piqûre au programme, mais différents petits exercices afin de tester mes capacités psychomotrices. Verdict : "C'est super !". Je sais réalisé un pont avec trois cubes (trop facile, les ponts, c'est ma spécialité !) ; je sais nommer au moins trois couleurs; je sais dire mon prénom; je sais faire des phrases comprenant au moins trop mots; j'emploie le "je"; je sais dessiner un cercle fermé (des bonhommes contents ou pas contents...); je sais monter les escaliers en alternant les pieds; je mange tout seul; etc.
Tout va bien, même mes yeux, testés grâce à de drôles de petites lunettes... Le Docteur Racle semblait, en tout cas, ravie. Même ma tension, sources de quelques angoisses il y a encore quelques mois, n'est plus un objet d'inquiétudes.
Des bisous.
Charles, 97 cm pour 13,5 kg.

P1060804

Voir les commentaires

Caroline, bulletin de santé # 5

Publié le par Jean-Séb

Contrairement à certaines personnes – dont une très haute placée ayant promis la transparence et la publication mensuelle d'un bulletin de santé – je m'engage (tout comme Charles)  à vous tenir au courant de l'évolution de ma petite santé très régulièrement.

Bonjour à toutes et à tous...
Un sourire. Toujours. Mais plus réservé cette fois. Sur le court chemin menant à la clinique, je me pose des questions. A quoi est destiné ce patch que maman m'a collé juste avant notre départ ? Qu'est-ce que le Docteur Racle va bien me faire ? Et ce vaccin dont parlent maman et papa alors que nous pénétrons dans la salle d'attente ? Que dois-je vraiment penser de cette visite, la quatrième du nom, chez ma pédiatre ? Je préfère balayer ces interrogations d'un revers de main. Afficher un joli sourire qui fait la joie des autres parents qui patientent à nos côtés. Charles joue avec un camion. Maman m'installe sur un cheval à bascule (moins beau que ma coccinelle, mais tout aussi amusant). Cela fait passer le temps. Cela permet de penser à autre chose. Et puis soudain, la porte s'ouvre. Le Docteur Racle nous accueille, sourire aux lèvres. "On commence par qui ?". Faites que ce soit Charles... Mon vœu est exaucé. Confortablement installée dans les bras de papa, j'observe mon grand frère  : il fait preuve d'une grande sagesse. Tout ce passe bien (il vous racontera lui-même).
Bon, ça n'a pas l'air si terrible... Mon tour arrive. Maman m'installe sur le table (d'examen parait-il). Mme Racle va donc m'examiner ? Elle s'approche. Mon sourire s'efface. Les larmes me montent aux yeux. J'ai beau lutter, me raisonner, rien n'y fait : je pleure, j'exprime mon mécontentement. Pendant ce temps, des chiffres sont annoncés : 68 (ma taille), 7,5 kg (mon poids). Et quelques remarques. Furtives. Rassurantes. "Tout va bien...", "c'est super", "ça va aller"... Et le moment que je redoutais le plus arrive. Je m'agrippe aux bras de maman. Le fameux vaccin s'annonce. La piqûre approche. L'aiguille n'est pas aussi impressionnante que je ne l'avais imaginé. Mais je ne vais pas arrêter aussi soudainement de pleurer. Non, c'est trop tard. Ne pas perdre la face. Montrer que je ne suis pas convaincue par ces tortures... Aie !!!! Pas impressionnante l'aiguille, mais ça fait quand même bien mal...
"Voilà, c'est fini", m'annonce le Docteur Racle. Inutile de prolonger ma crise de larmes. Je m'arrête. Papa insinue que je suis une très bonne comédienne. Entre nous, il n'a pas tout à fait tord. La séance se poursuit. Des questions sur mon alimentation, sur mes progrès concernant la marche, etc. J'écoute d'une oreille discrète (bien qu'on m'ait signifié quelques minutes au préalable que mes capacités auditives étaient parfaites).
Je retrouve mon sourire lorsque le Docteur Racle évoque mes repas et les nouveaux aliments dont je vais pouvoir me délecter...
Maman me remet le manteau. Nous disons au revoir. Un signe de la main pour indiquer que j'ai bien compris que l'heure du départ est venue. Retour vers la voiture. Quelques minutes de trajet. J'observe la neige qui est tombée cette nuit. C'est beau, comme dans notre jardin. De petits gargouillis m'arrachent de mes rêveries. Bientôt l'heure du goûter. Finalement, cet après-midi se termine bien.
Je suis sur ma chaise. Papa me tend la cuillière. Compote, laitage et quelques petits morceaux de chocolat  (de Saint-Nicolas) au menu... Un sourire. Toujours. Beaucoup moins réservé cette fois.

Des bisous.
Caroline, vaccinée !

P1060973

Voir les commentaires

Neige et paix

Publié le par Jean-Séb

Je ne sais pas si tel est le cas chez vous (lectrices et lecteurs non-Mosellans), mais chez nous une épaisse couche de neige recouvre, depuis quelques jours, notre beau jardin. Un spectacle dont je ne me lasse pas et que Caroline découvre avec gourmandise, même si pour le moment elle n'a pas encore eu le loisir d'en goûter les délicieuses saveurs.
Pour ma part, même s'il ne s'agit plus d'une nouveauté (je vais tout de même bientôt avoir trois ans !) c'est avec joie que j'ai accepté l'invitation de maman et papa : aller jouer dans la neige !
Même à l'école, dans la cour de récréation, la maîtresse nous a autorisé à gambader gaiement dans la poudreuse. Un plaisir intense, d'autant que je suis très bien équipé pour ce genre d'expédition !
Des bisous.

Charles, adorable petit homme des neiges.

P1060965.JPG

P1060969.JPG

Voir les commentaires

Merci...

Publié le par Jean-Séb

Juste un petit message pour vous remercier de vos gentils petits témoignages à l'occasion de mon premier anniversaire.
Parrain de Chine et Marraine d'Italie, papa m'a bien transmis vos textos et autres messages électroniques. Ming et Minnie, maman m'a fait la lecture de votre jolie carte musicale (j'ai effectué un petit pas de danse en votre honneur).
A mon tour de vous envoyer des bisous... debout !
Caroline, un an et deux jours (que le temps passe vite).

P1060963.JPG

Voir les commentaires

L'an un...

Publié le par Jean-Séb

Bonjour à toutes et à tous,
Voilà... Il y a tout juste un an je découvrais un nouveau monde. Le votre, fidèles lecteurs de ce blog. Un monde au sein duquel je prends mes marques jour après jour. Un monde que je découvre d'un peu plus haut depuis quelques semaines (me mettre debout est désormais un but, un besoin vital). Un monde que je parcours à quatre pattes (j'en explore les moindres recoins). Un monde qui m'enchante, me laisse perplexe, m'effraie à l'occasion. Mais il me reste tant de choses à découvrir...
J'ai donc fêté mon premier anniversaire aujourd'hui. En compagnie de maman, papa et Charles (il semblerait qu'une deuxième fête soit prévue d'ici peu avec un comité moins restreint), j'ai donc "soufflé" ma première bougie (avec l'aide de Charles) et ouvert un grand, très grand cadeau !!! Qui, je peux vous l'assurer me comble de joie. Ah, j'allais oublier l'essentiel : à l'occasion de mon anniversaire, maman a concocté un délicieux marbré au chocolat... Et j'en connais deux qui se sont régalés...
Bisous.
Caroline, admise en deuxième année...

P1060913.JPG

P1060919.JPG

P1060930.JPG

P1060940.JPG

Voir les commentaires