Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une case... Amiens

Publié le par Jean-Séb

C'était la dernière étape de ces vacances estivales version 2017 : Amiens. Où plus exactement un charmant petit village situé à un petit quart d'heure de la "Petite Venise du Nord". C'est en ces lieux qu'ont élu résidence Christophe (le frère de maman), Pascaline et notre cousine Valentine. Avant de retrouver nos pénates, nous avons donc profiter de la superbe longère, de l'immense jardin, de la piscine, des environs et de l'enthousiasme de notre cousine évidemment. Mais également de Lady, la chienne de la famille. L'occasion de "soigner" (un peu) notre phobie de la race canine.
Au programme, outre l'apprivoisement de Lady : création d'un groupe de musique (à définir), bon repas,quelques cris, jeux en tout genre, film, encore quelques cris, une bonne nuit, une petite balade à Amiens, des cris, un barbecue, des frites, un plongeon dans la piscine, quelques cris à nouveau et une nouvelle balade (dans le village cette fois) avant de reprendre la route en toute fin d'après-midi, direction notre chez nous...
Bisous de fin de vacances.
Charles et Caroline, dresseurs de chiens (ou presque).

Une case... Amiens
Une case... Amiens
Une case... Amiens
Une case... Amiens
Une case... Amiens
Une case... Amiens

Voir les commentaires

Clap de fin (ou presque)

Publié le par Jean-Séb

Voilà, nous venons de passer notre dernière journée à Arzon. La fin des vacances bretonnes approche. Ce samedi, nous reprenons la route. Mais avant de regagner nos pénates messines, nous allons effectuer un petit crochet par la région d'Amiens où je vais retrouver ma cousine Valentine.
En attendant, nous avons bien profiter de ces derniers instants. Et, évidemment, de la plage et de la mer. Avec ou sans mon masque, sur ou sous l'eau, je suis de plus en plus à l'aise. Également au programme de la journée, la construction d'une belle maison et de son jardin avec l'aide de maman (ou inversement). Je vous laisse le soin de juger de la qualité de notre travail.
Pour conclure : un dernier repas dans une crêperie de Port-Navalo avant une longue balade digestive à la tombée de la nuit.
Allez, je vous laisse. Les bagages sont dans la voiture. Direction Amiens pour de nouvelles aventures.
Bisous.
Caroline, comme un poisson dans l'eau.

Clap de fin (ou presque)
Clap de fin (ou presque)
Clap de fin (ou presque)
Clap de fin (ou presque)

Voir les commentaires

Pêche miraculeuse et petite reine

Publié le par Jean-Séb

Journée de plage, ce jeudi. Mais pas question de farniente ! Munis de nos épuisettes et de nos seaux nous sommes ainsi directement partis à la pêche sur les rochers bordant la plage de Port-Navalo. Petites crevettes, petits poissons et... des crabes ! Un petit, un moyen et un gros (la preuve en image).
La suite, évidemment, c'est déroulé dans l'eau ! Et même papa s'est baigné !
Pour finir en beauté, avant de délicieuses pizzas, nous avons assisté à la Nocturne d'Arzon, une course cycliste qui passait juste devant notre maison. Selon Caroline, "ça va bien plus vite en vrai que sur la télé de papy".
Une nouvelle belle journée.
Charles et Caroline, petits crabes.

Pêche miraculeuse et petite reine
Pêche miraculeuse et petite reine
Pêche miraculeuse et petite reine
Pêche miraculeuse et petite reine
Pêche miraculeuse et petite reine
Pêche miraculeuse et petite reine
Pêche miraculeuse et petite reine

Voir les commentaires

La possibilité d'une île

Publié le par Jean-Séb

Aujourd'hui, mercredi, nous avons réalisé une traversée. Une traversée vers l'une des nombreuses îles du Golfe du Morbihan. Mais, contrairement à notre virée vers l'Île de Groix, l'an passé, nous n'avons pas embarqué sur un bateau. Non, cette traversée, nous l'avons effectué... à pieds. Si, si ! En effet, grâce au radier, la route submersible qui relie la commune de Saint-Armel à l'Île Tascon, nous avons rejoint notre destination en marchant, chose possible à marée basse évidemment. Encore une belle découverte des secrets et des merveilles de la nature... bretonne. 
Entre vent, soleil, pluie, soleil, vent, pluie (les charmes, aussi, de la Bretagne), nous avons arpenté l'île, engagé la conversation, notamment Caroline, avec les pêcheurs à pied qui traquaient les palourdes dans la vase tasconnaise avant de retraverser le radier afin d'emprunter le chemin des marais salants et donc des bassins salicoles.
Bisous salés.
Charles et Caroline, qui marchent sur l'eau (ou presque).

La possibilité d'une île
La possibilité d'une île
La possibilité d'une île
La possibilité d'une île

Voir les commentaires

Petite Golfe-trotteuse

Publié le par Jean-Séb

Ne rien faire après avoir quitté la plage en fin d'après-midi ? Non. Pas notre genre. Après les maillots de bain, retour à nos tenues de marcheurs ! Sac au dos, j'ai d'ailleurs pris la direction des opérations (enfin, presque...) et direction Bernon, là où nous avions terminé, la veille, notre périple sur le sentier côtier. Après un arrêt du côté du dolmen de Grah Niol (une sépulture datant de la période néolithique), direction la pointe de la Palisse, entre terre et mer. Une balade un peu plus courte que lundi, forcément, mais vraiment très belle. La preuve en images.
Caroline, toujours en marche avant.

Petite Golfe-trotteuse
Petite Golfe-trotteuse
Petite Golfe-trotteuse
Petite Golfe-trotteuse
Petite Golfe-trotteuse
Petite Golfe-trotteuse
Petite Golfe-trotteuse

Voir les commentaires

Il est temps à nouveau, de se jeter à l'eau...

Publié le par Jean-Séb

Ma petite mésaventure de ce lundi ? Déjà un lointain souvenir ! Et il n'était pas question de me passer de ces merveilleux moments dans l'eau et au milieu des vagues. Alors, cet après-midi, nous avons honoré un nouveau rendez-vous sur la plage de Port-Navalo. Longueurs (je nage de mieux en mieux), sauts et roulés-boulés aquatiques au programme. Un véritable plaisir. Toujours. Partagé par Caroline.
Charles, jamais au bout du rouleau...

Il est temps à nouveau, de se jeter à l'eau...
Il est temps à nouveau, de se jeter à l'eau...
Il est temps à nouveau, de se jeter à l'eau...
Il est temps à nouveau, de se jeter à l'eau...

Voir les commentaires

En avant, marche !

Publié le par Jean-Séb

Au programme de ce lundi : farniente le matin; repas sur la terrasse; sentier pédestre le long de la côte et une belle frayeur...
En ce bel après-midi ensoleillé, nous avons décidé de revêtir nos panoplies de grands marcheurs (que nous sommes) afin d'aller admirer ces paysages bretons qui nous plaisent tant. Départ de la maison pour rejoindre la Pointe de Bilgrois via Port-Navalo, un passage par la plage du Treno et direction la Pointe du Monteno, longée par de (très) vigoureux courants. Il s'agit d'ailleurs du deuxième courant marin le plus fort d’Europe. Charles peut en témoigner. Alors que nous faisions une petite pause afin de soulager nos petits pieds dans l'eau, il a soudainement été emporté sur quelques mètres : résultat, quelques éraflures et, surtout, une belle frayeur. Mais tout c'est bien terminé. Plus de peur que de mal, comme on dit. Reste qu'il a fallu à Charles quelques minutes pour se remettre de ses émotions.
Nous avons poursuivi notre escapade vers la plage des Fontaines où nous avons repris nos esprits et pris un goûter bien mérité. Pour finir, nous avons pris le chemin de la Pointe de Pembert qui offre un magnifique panorama sur le Golfe avant de terminer notre périple sur un beau et calme sentier côtier bordé de très belles maisons. Nous y avons même observé un banc de poissons. Quelques minutes de marche encore et nous voilà de retour à la maison où, après tant d'efforts et d'émotions, de délicieux kouign amanns nous attendaient...
Bisous d'aventuriers.
Charles et Caroline, le cascadeur et son assistante.

En avant, marche !
En avant, marche !
En avant, marche !
En avant, marche !
En avant, marche !
En avant, marche !
En avant, marche !
En avant, marche !

Voir les commentaires

"C'est la coule douce", le retour

Publié le par Jean-Séb

Ce fut l'expression de l'été 2016. Il n'y avait aucune raison de ne pas la remettre au goût du jour cette année ! Malgré les grands travaux effectués sur le sable, les kilomètres de balades en tout genre, les courses effrénés sur la plage sans compter les longueurs et autres plongées effectués dans l'eau, nous prenons aussi le temps de ne rien faire. Ou alors plus calmement (si, si, ça m'arrive). C'est ce que je qualifie volontiers de "C'est la coule douce"...
Caroline, le calme (avant la tempête, toujours).

"C'est la coule douce", le retour
"C'est la coule douce", le retour
"C'est la coule douce", le retour
"C'est la coule douce", le retour

Voir les commentaires

Notre mur de l'Atlantique

Publié le par Jean-Séb

Partout (ou presque) en Bretagne se dissimulent d'innombrables bunkers. Un important dispositif de défense construit tout au long de la Seconde guerre mondiale. Nous en avons découvert un certain nombre lors de nos différents périples bretons. Mais, cette fois, nous avons décidé de construire nous-mêmes notre mur de l'Atlantique. Rien de militaire. Juste la joie simple de voir les marées jouer avec notre édifice de sable renforcé par des algues.
Les travaux ont débuté samedi matin pour une livraison en fin d'après-midi. Le lendemain, soit ce dimanche, retour sur la plage (baignée de soleil) de Port-Navalo : l'ouvrage était là, toujours présent, ayant résisté aux humeurs des plagistes et de l'océan. Nous l'avons néanmoins encore renforcé pour en faire un véritable bunker dans lequel nous avons pu nous installer et ainsi admirer le flot des vagues, le tout entre deux baignades évidemment.
Charles et Caroline, ingénieurs-bâtisseurs.

Notre mur de l'Atlantique
Notre mur de l'Atlantique
Notre mur de l'Atlantique
Notre mur de l'Atlantique
Notre mur de l'Atlantique
Notre mur de l'Atlantique

Voir les commentaires

Pas de blague à Vannes, mais quelques poissons-clowns

Publié le par Jean-Séb

Il fallait bien que ça arrive : ce vendredi, la pluie (fine mais tenace) s'est invitée toute la journée. Pas de plage. Pas de balade. Mais une virée du côté de Vannes et de son aquarium à la découverte d'espèces faisant la richesse de la faune du Golfe du Morbihan, de l’Océan atlantique et de la Mer Méditerranée voire d'au-delà… Nous avons pu ainsi observer des seiches, des langoustes, des dorades grises, différents types de poissons chirurgiens, des requins bambou, des hippocampes, des poissons ange croissant, des poissons-clowns, mais aussi que des requins à pointe noire et d'immenses tortues vertes. Et même un crocodile attrapé dans les égouts de... Paris !
De quoi éveiller un peu plus notre curiosité et accroitre nos connaissances...
Charles et Caroline, ichtyologues en herbe.

Pas de blague à Vannes, mais quelques poissons-clowns
Pas de blague à Vannes, mais quelques poissons-clowns
Pas de blague à Vannes, mais quelques poissons-clowns
Pas de blague à Vannes, mais quelques poissons-clowns

Voir les commentaires

1 2 > >>